ECOLO
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Santé : préserver la santé en garantissant les conditions de vie favorables au bien-être

La commune peut jouer un rôle essentiel en développant une politique volontaire de prévention et de promotion de la santé. Une telle politique a pour objectifs l’amélioration des conditions de vie, l’accès à la qualité alimentaire, à un environnement sain, à des possibilités d’activités physiques et sportives, à des services de santé multidisciplinaires et aux services sociaux de proximité.

Quelle politique pour la santé ?

La commune de Hannut aura ainsi recours à l’action intersectorielle, la participation citoyenne et la recherche constante de nouvelles méthodes mobilisatrices.

Pour éviter que la politique de santé ne soit oubliée et afin d’en garantir la transversalité, un échevin aura la santé dans ses compétences.

Les axes d’action et des propositions pour les mettre en œuvre

Nous agirons sur deux niveaux, les politiques transversales et les politiques spécifiques.

Politiques transversales

Charger un échevin de la compétence de la santé

* Analyser chacun des projets politiques de la commune sous la loupe de leur influence sur les facteurs santé

* S’assurer que, sur le territoire de Hannut, les habitants ont accès à un service de santé bien déployé, en bonne intelligence avec les acteurs du terrain

* Intervenir au plus proche de la réalité des Hannutois(es) dans les écoles, les maisons de repos, les infrastructures sportives, les initiatives du bien vivre ensemble …

Réaliser et mettre à disposition un état des lieux

La commune doit avoir à sa disposition un état des lieux de sa situation en matière de santé et de soins.

* Recueillir les données relatives à l'évolution de l'espérance de vie et de l'espérance de vie en bonne santé ainsi que les données concernant les professionnels de la santé (médecins, pharmacies, hôpitaux ...), en s'appuyant notamment sur des projets tels que « communes en santé » et sur les données fournies par les observatoires de la santé

* Recueillir les données relatives à la qualité de l’air, de l’eau, du bruit, des revenus, des logements, de l’accès à l’emploi et à l’enseignement, autant de critères considérés comme déterminants de la santé

* Mettre à disposition sur le site internet communal les données publiques disponibles ainsi que l'état des connaissances communales spécifiques dans les domaines permettant une vie en bonne santé et plus longue

Agir sur l’environnement

* Organiser la récolte, la diffusion d’informations (dans les médias locaux mais aussi sur le terrain) et l’accès à une information adaptée sur la qualité de l’air, de l'eau, sur les sources importantes de pollution industrielle ou agricole, mais aussi sur les moyens de prévenir les pollutions de l’air intérieur et de diminuer l’usage de produits dangereux dans les jardins

* Lutter contre les nuisances sonores en favorisant la prévention :

o établir un cadastre du bruit ;

o limiter, par règlement de police, de manière mesurée et raisonnable, les nuisances sonores liées à l’importance et à la vitesse de la circulation ;

o être proactif dans la gestion de la vie sociale et culturelle pour favoriser le respect réciproque (soirées, nuits, jours fériés, week-end, zones de détente ou de repos, foires, braderies, fêtes foraines ou villageoises …) ;

o veiller à assurer la prévention de la surdité dans les fêtes et concerts organisés dans Hannut ou les villages (limitation du niveau sonore, distribution de bouchons …).

* Limiter les ondes électromagnétiques :

o appliquer le principe de précaution de manière à maintenir l’intensité d’exposition à des niveaux aussi bas que possible ;

o préférer les réseaux filaires dans les institutions publiques, en particulier les écoles, les crèches et les lieux de soins.

Encourager des comportements bons pour la santé

* Manger mieux, bouger plus :

o encourager une alimentation équilibrée, diversifiée, abordable et saine ainsi que la pratique d’activités physiques intégrées dans le quotidien

o mettre en place un ensemble d’initiatives de promotion de l’équilibre nutritionnel, par exemple l’organisation de cours de cuisine de saison respectant la pyramide alimentaire ou l’installation de cuisines collectives;

o encourager les échanges de savoirs et d’expériences en se basant sur les capacités et compétences des Hannutois(es), tout en leur proposant des accompagnements et formations complémentaires.

* En matière d'assuétudes, mener des actions de prévention et de réduction des risques, via par exemple des réunions de sensibilisation

* En partenariat avec les Centres Psycho-Médico-Sociaux (CPMS) et les plannings familiaux de la commune ou des communes voisines, former les élèves à la vie relationnelle sexuelle et affective en faisant appel à des intervenants extérieurs

* Agir en tant qu'employeur et mettre en place des conditions de travail qui garantissent une bonne santé physique et psychique des travailleurs

* Relayer les campagnes de prévention organisées à d'autres niveaux de pouvoir en adaptant le média aux réalités locales et aux moyens utilisés par la population pour s’informer (toutes boîtes, courriels, journaux locaux ou encore présence sur le terrain), en n'oubliant pas toutes les diversités de cette population (âge, genre, origine, orientation sexuelle)

Politiques spécifiques

Veiller à la bonne organisation sur le territoire des lieux et prestataires de soins

* Participer à la bonne organisation de la première ligne que sont les médecins généralistes et les infirmiers

* Soutenir l’amélioration des liens et des complémentarités échelonnées entre les soignants de proximité et les hôpitaux

* Veiller à garantir l'accessibilité physique vers ces lieux et prestataires de soins (par exemple, en proposant des navettes ou en s'assurant de la présence de moyens de transport adaptés sur son territoire)

* Proposer un soutien à l’installation de médecins généralistes dans les villages en mettant, par exemple, à leur disposition un bâtiment pour une maison médicale, un centre de garde ou des consultations ONE

* Fournir aux habitants et aux prestataires de soins des informations sur les lieux de soins

Soutenir le regroupement des professionnels de première ligne

Les pratiques de groupe permettent d'augmenter la qualité des soins grâce à une approche globale et multidisiciplinaire. Elles permettent également une amélioration de la qualité de vie du personnel soignant.

* Favoriser leur installation de manière à ce que se développent des partenariats durables;

* Favoriser la bonne orientation des patients par une prise en charge globale sur un modèle biopsycho-social, en intégrant des assistants sociaux ainsi que des psychologues à l’équipe soignante

Favoriser l'inclusion des personnes ayant des problèmes de santé ou une perte d'autonomie

Les politiques d’inclusion auxquelles notre pays a adhéré exigent la participation à la vie sociale, culturelle et quotidienne de toutes les personnes qui souffrent d’un handicap, d’une maladie mentale ou d’une dépendance physique.

* Accorder une attention particulière aux personnes fragilisées, aux aînés, aux personnes handicapées, aux personnes atteintes de maladies graves, en situation de pauvreté … et les intégrer dans les projets et actions menés

* Développer une présence sur le terrain en partenariat avec les services associatifs de manière à créer une dynamique de participation citoyenne active

* Soutenir l’accompagnement, l’accueil, l’écoute des personnes fragilisées, des personnes en situation de handicap, souffrant de maladie mentale ou d’une dépendance

* Garantir un soutien suffisant, adapté et respectueux aux associations de patients et groupes de rencontre et d’entraide (par exemple les malades du cancer, les aidants proches, les associations de volontaires pour les soins palliatifs …)

Ca bouge !
A chaque réunion, notre groupe se consolide un peu plus... Rejoignez-nous!
Actu ECOLO
Remonter en haut de la page