ECOLO
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Politique sociale : renforcer les solidarités par une politique émancipatrice cohérente et durable

Le rôle de la commune ne peut se limiter à aider et à tenter de (ré)insérer ceux que la vie a jetés hors de la protection normale de la sécurité sociale. La commune doit mener une politique volontaire et émancipatrice qui permette à chacun de vivre dans la dignité, de gagner en autonomie, de participer à la vie locale et d’accéder aux services, activités et infrastructures disponibles dans la commune. Ecolo accorde une grande attention à ce que les questions sociales et de solidarité soient prises en compte dans l’ensemble de son action politique.

Quelle politique sociale ?

Une des priorités en la matière est la lutte contre la pauvreté dont les causes fondamentales se trouvent du côté de la répartition inégale des richesses. A tous les niveaux de pouvoir c’est une vision plus transversale et solidaire de la société qui doit être mise en œuvre. De même, Ecolo souhaite qu’une grande attention soit accordée à une approche innovante et dynamique de l’action sociale au niveau local, essentiellement menée par le CPAS en articulation avec celle des Régions et Communautés.

Les législations tendent à enfermer le CPAS dans un rôle strict d’insertion professionnelle. A l’heure où le plein-emploi est un leurre, et où les chantres du libéralisme à tout crin veulent faire reporter sur les moins nantis la culpabilité de leur état, Ecolo veut développer d’autres dimensions de l’action sociale (insertion sociale et citoyenne), renforcer et respecter les collaborations avec les acteurs de terrain et

le tissu associatif et tracer avec eux les lignes d’une politique cohérente, émancipatrice et durable.

C’est donc dans cette ligne que le CPAS doit être le pivot central d’insertion sociale et citoyenne. Le financement du CPAS dépend pour partie de l’intervention communale. Ecolo veut garantir une stabilité et une prévisibilité de cette part communale pour que le CPAS ne travaille pas au coup par coup, mais assure une réelle pérennité aux projets mis en place, ainsi qu’aux engagements de personnel. Les budgets tant à l’ordinaire qu’à l’extraordinaire doivent être des leviers d’actions de solidarité allant bien au-delà des obligations légales d’insertion.

La solidarité est loin d'être une compétence exclusivement communale. A d'autres niveaux de pouvoir, Ecolo se bat pour relever les allocations sociales au-dessus du seuil de pauvreté, les individualiser et éviter de faire peser sur le CPAS le manque d’emplois disponibles.

La solidarité se vit aussi dans l'augmentation des liens sociaux dans les villages, les quartiers. Il s’agit donc d’œuvrer en ce sens pour faire de nos lieux de vie des espaces de solidarité.

Les axes d’action et des propositions pour les mettre en oeuvre

Prioriser l’action sociale dans la commune

Le CPAS, en concertation avec les autres acteurs concernés, doivent s'attaquer de manière prioritaire à

o réintégrer socialement des personnes en difficultés, y compris les personnes sans domicile fixe (SDF) ;

o mener une action socioculturelle en faveur des plus jeunes ;

o mener une politique du logement qui réponde aux besoins d’une population précarisée ;

o mener une politique de maintien à domicile des personnes âgées, handicapées et des personnes précarisées ;

o aider les ménages précarisés à accéder à l’énergie notamment en les soutenant dans leurs efforts d’utilisation rationnelle de l’énergie.

Construire une politique cohérente de lutte contre la pauvreté au départ d'un diagnostic global

* Permettre l’épanouissement de stratégies d’autonomie individuelle, dans un contexte de solidarité sociale, notamment en veillant à ce que tous les types d’accompagnement soient temporaires et visent plus d’autonomie

* Au départ de l’évolution des demandes d’aide adressées au CPAS, recueillir, analyser et interpréter des statistiques sexuées en associant tous les acteurs concernés, afin d’établir un diagnostic global en vue de construire une politique cohérente de lutte contre la pauvreté

* Etablir un inventaire des ressources et services existants sur le territoire de la commune et le confronter aux besoins diagnostiqués par l’ensemble des acteurs, pour adapter l'offre, la compléter, l'ajuster aux besoins des différents publics (accueil des enfants en bas âge, soutien aux personnes âgées, aide aux personnes victimes de violences conjugales, logements de transit, aide à la (mono)parentalité, aide aux déplacements …)

* Travailler en partenariat avec l'ensemble des acteurs locaux (services sociaux associatifs, écoles, services de santé, sociétés de logements sociaux, …) pour élargir les possibilités d'interventions efficaces et préventives

* Organiser la concertation entre les différentes structures d’accueil communales de l’enfance, notamment en ce qui concerne les enfants et les familles en difficulté, et faciliter l’accueil extrascolaire des enfants défavorisés

Définir la méthode et la philosophie de travail du CPAS

* Promouvoir un travail d'insertion qui ne soit pas limité à l'insertion professionnelle, mais qui soit un véritable travail d'insertion et d’émancipation sociale et culturelle offrant à tous l’occasion de reconstruire des liens sociaux, de reprendre confiance et d’accéder à l’autonomie

* Dissocier insertion sociale et insertion professionnelle, et donner à chacun des clés de compréhension

* Soutenir les initiatives d'émancipation des femmes n'ayant pas accès au monde du travail et de la formation, pour des raisons familiales ou culturelles

* Faciliter l’accès aux formations et à des activités pour les parents,

* Augmenter les moyens des services d'insertion sociale

* Mener des politiques sociales transversales et globales avec les autres échevinats et institutions, le CPAS devant être le pivot central de la solidarité et de l’action sociale au niveau communal, et rester attentif au fait que les questions environnementales peuvent aussi être des questions de justice sociale

* Informer, accompagner, aménager des espaces d'accueil, pour toutes les catégories de la population

* Rendre les informations compréhensibles aux nouveaux habitants et orienter les personnes en fonction de leurs besoins

* Favoriser l'articulation d'un suivi individuel et d'un travail de type communautaire pour améliorer à la fois la situation financière et la qualité de vie, pour valoriser les compétences, créer des liens sociaux et permettre à chacun d’accéder à l’autonomie (via par exemple des ateliers énergie, alimentation saine …)

Adapter les moyens des CPAS en fonction des enjeux nouveaux et l’augmentation des demandes d’aide sociale

* Donner aux CPAS les moyens financiers et humains pour qu'ils puissent faire face à l'augmentation des demandes d'aide sociale et à la complexité accrue des problématiques

* Soutenir une harmonisation régionale « vers le haut » entre les CPAS et une solidarité inter-CPAS pour moins d'inégalités entre communes

* Mener une réflexion sur les possibilités de créer une plateforme entre les différents CPAS qui permettrait de faire des achats communs / d’installer des groupes d’achats

Augmenter le lien social et la convivialité dans les quartiers et les villages

La solidarité, c'est aussi contribuer à rompre l'isolement de certains. Cela nécessite de travailler directement sur le lien social, au niveau où il est le plus perceptible, soit à l'échelle des quartiers, dans les zones de vie, de travail et de loisirs du territoire communal.

* Mettre en place des processus participatifs de développement des quartiers

* Favoriser la mise en place de comités de quartiers, de maisons de quartiers ou de salles polyvalentes

* Au départ des bibliothèques communales, soutenir la mise en place de services de prêt

* Mettre des assurances « volontaires » à disposition des Services d’Echange Local (SEL) et des associations de volontariat

* Encourager et soutenir les initiatives telles que les SELS et autres initiatives de solidarité et d’échange au sein d’un quartier ou d’une commune

* Encourager les initiatives de quartiers, par exemple les jardins et composts collectifs ou les fêtes de voisins

Ca bouge !
A chaque réunion, notre groupe se consolide un peu plus... Rejoignez-nous!
Actu ECOLO
Remonter en haut de la page