ECOLO
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Mobilité et Travaux Publics : redessiner l'ensemble de l'espace public et réinventer la mobilité

Depuis quelques décennies, l’automobile ne cesse d’augmenter son emprise sur l’espace public ce qui entraîne embouteillages, insécurité routière, dégradation de l’environnement et perte de convivialité. Ecolo souhaite inverser cette tendance et rendre la priorité aux modes de déplacement durables. Pour Ecolo, il est nécessaire de redessiner l’espace public afin d’augmenter sa qualité environnementale et de permettre sa réappropriation par les usagers. Le renforcement de la convivialité et de la sécurité sont deux objectifs prioritaires qui nécessitent de mobiliser un panel de stratégies …

Quelle politique pour la mobilité et les travaux publics ?

Décliner une politique verte des travaux publics

Une politique verte des travaux publics se décline à travers une série de choix dans les investissements pour l’ensemble des compétences communales : entretien des voiries et des trottoirs, déneigement, entretien des bâtiments communaux (bâtiments de l’administration, écoles, crèche, dépôt communal…) entretien des espaces verts, nettoyage des bâtiments, …Cette politique se décline donc au niveau des cahiers des charges réalisés pour les différents marchés par l’introduction de clauses sociales et environnementales, par l’utilisation de matériaux écologiques, de produits bio (nettoyage, parcs et jardins, par exemple).

Les axes d’action et des propositions pour les mettre en oeuvre

* Valoriser et créer les infrastructures piétonnes (rues, places …), cyclistes (pistes ou bandes cyclables, Sens Uniques Limités (SUL), chemins réservés, aires de stationnement aux gares, points d'arrêt principaux du TEC, maisons communales, centre sportif, commerciaux …) en garantissant les meilleures conditions de circulation des usagers dits « faibles » et en tenant compte plus spécifiquement des enfants, des aînés et des personnes à mobilité réduite

* Organiser les abords d'école en vue de favoriser l'accès à pied et à vélo

* Mettre en œuvre le concept « Ville 30 » où toutes les voiries situées en agglomération sont à 30 km/h

* Développer la mobilité durable des jeunes

* Assurer la sécurité sur les routes

* Favoriser le covoiturage en développant les parkings-relais ou en encourageant les projets de voitures à plusieurs (VAP)

* Répondre aux besoins des usagers insécurisés en finançant des formations à la pratique du vélo, en organisant des marches exploratoires (notamment pour identifier les obstacles à la mobilité douce et les zones «dangereuses») ou en introduisant dans l’évaluation des plans communaux de mobilité un chapitre sur le sujet

* Développer les infrastructures cyclables et piétonnes, en prenant systématiquement en considération les besoins des piétons et des cyclistes lors de l’aménagement des voiries : trottoirs, pistes cyclables, signalisation spécifique, parkings vélos sécurisés, zones à trafic calme (zones 30, de rencontres …)

* Susciter, soutenir partout où cela se justifie, la coopération entre les travailleurs et leur entreprise en vue de mettre en place des services communs de mobilité (co-voiturage, navettes …) répondant à leurs besoins

* Assurer une protection accrue pour les déplacements des personnes handicapées, des personnes âgées, des jeunes enfants ou des parents avec poussette : trottoirs de qualité, suffisamment larges et avec accès surbaissé, signalisation adaptée aux besoins spécifiques, accessibilité garantie aux bâtiments publics …

Penser aux besoins spécifiques des commerces

* Faciliter leur approvisionnement, en prévoyant des zones de livraison en suffisance, avec accès règlementé et contrôle sévère du respect de leur usage ou en organisant au niveau communal des livraisons groupées

* Favoriser leur accessibilité en limitant et calmant le trafic (zones de rencontre, zones piétonnes), en soignant la largeur et l’entretien des trottoirs, ainsi que, là où c’est opportun, en développant une offre de transport et de parking approprié (service de navettes par exemple)

Planifier les travaux et investissements

* Réaliser complètement le Plan Communal de Mobilité (PCM), outil de planification par excellence qui permet de définir une stratégie à long terme en impliquant la plupart des acteurs de la mobilité à l’échelle de Hannut et les communes voisines. Lors de sa mise en œuvre, prévoir les investissements nécessaires en faisant la part belle aux modes doux

* Réaliser un plan lumière tenant compte non seulement des objectifs d’économie d’énergie, mais aussi de sécurisation et d’accessibilité de l’espace public et de mise en valeur du patrimoine local

* Encourager la formation de Conseillers en Mobilité (CEM) et soutenir le réseau qui s’est créé entre les CEM des communes wallonnes, pour renforcer leur expertise individuelle et la pertinence des réponses qu’ils apportent aux problèmes locaux

Sensibiliser, informer et impliquer les usagers de l’espace public

* Favoriser le dialogue pour comprendre tout d’abord les préoccupations hannutoises et expliquer en retour les règlementations et les contraintes

* Elaborer des solutions concertées entre les autorités et les riverains, sous le regard expert d’un conseiller en mobilité

* Généraliser l’information, si possible assortie d’une réunion de concertation, dès la conception des travaux

* Sensibiliser aux alternatives en matière de mobilité notamment au covoiturage en collaboration avec les associations de parents

* Porter des actions de déplacements groupés à pied et à vélo pour desservir les écoles et organiser les lignes de ramassage, sans perdre de vue les déplacements des écoles vers les activités extrascolaires

* Avoir recours aux formations spécifiques des enfants (brevet du cycliste par exemple)

* Encourager les écoles et les soutenir dans la promotion de la mobilité douce et la mise en œuvre de différentes actions

* Favoriser l’implantation des entreprises et autres collectivités à proximité d’endroits bien desservis par les transports en commun

* Réaliser un plan de déplacements pour le personnel communal et les visiteurs et rationaliser les déplacements des véhicules communaux

* Favoriser l'usage du vélo par les employés communaux par l'acquisition de vélos de service et l'octroi d'une indemnité kilométrique à ceux/celles qui se rendent au travail à vélo

* Lutter contre l’appropriation de l’espace public par des usagers peu respectueux des décisions prises pour développer des politiques de mobilité efficaces : zones réservées aux bus, zones de livraison, pistes cyclables, trottoirs …

* Renforcer les actions de prévention et de répression des infractions au code de la route avec le soutien efficace des forces de police

Mettre la commune dans une dynamique environnementale

* Intégrer des clauses sociales et environnementales dans les cahiers des charges des marchés publics

* Rénover les bâtiments communaux dans l’optique des économies d’énergie et arriver à la basse énergie. Appliquer la norme passive ou équivalente pour les nouvelles constructions

* Veiller au bon entretien du parc automobile communal et remplacer progressivement les véhicules par des véhicules moins polluants

* Créer des citernes d’eau de pluie pour les arrosages

* Développer une politique rationnelle de l’énergie

* Faire œuvre de pédagogie vis-à-vis des différents services d’entretien en les sensibilisant à l’usage de produits écologiques pour l’entretien extérieur et intérieur, en attirant leur attention sur les économies d’énergie par une série de petits gestes quotidiens (lampes économique, économie d’eau …) afin que ces comportements deviennent naturels

Ca bouge !
A chaque réunion, notre groupe se consolide un peu plus... Rejoignez-nous!
Actu ECOLO
Remonter en haut de la page