ECOLO
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Enfance : Faire rimer accueil de qualité avec proximité

Un accueil de qualité constitue en outre un facteur primordial dans le processus d’intégration. De nombreuses études pointent en effet les avantages des services d’éducation et d’accueil des jeunes enfants, tant au niveau de l’épanouissement personnel que de la réussite scolaire et ce d’autant plus que ces enfants sont issus de milieux précarisés socialement ou à faible capital scolaire. Or, l’offre de places d’accueil à Hannut est largement insuffisante.

Le rôle d’impulsion et d’accompagnement des communes, en synergie avec l’Office de la Naissance et de l’Enfance (ONE), est primordial.

Pour les enfants plus âgés (2,5-15 ans), la demande sociale en matière d’accueil extrascolaire, de centres de vacances et écoles de devoirs est en hausse depuis deux décennies suite aux évolutions du temps scolaire, du marché du travail ou des réalités familiales (en particulier l’extension des horaires de travail en dehors des heures scolaires et l’allongement des temps de trajets domicile-travail). En effet, une partie importante du temps passé dans les murs de l’école s’inscrit dans le cadre extrascolaire (avant 8h et après 15h30). Il nous appartient à Hannut de développer l’articulation de ces temps en proposant une offre et des infrastructures qui garantissent à l’enfant le respect de ses besoins.

Quelle politique pour l’enfance ?

Grandir près de chez soi, c’est découvrir son environnement, se construire des repères et un réseau de relations, comprendre d’où on vient et se forger une bonne assise. Grandir près de chez soi, c’est aussi parcourir moins de kilomètres ou pouvoir se déplacer à pied ou à vélo. Les parents épargnent du temps et de l’argent ; les enfants jouissent de moments supplémentaires de repos et de jeux.

Dans cette perspective, Hannut doit s’impliquer davantage pour faire de l’accueil de la petite enfance une priorité et ce, en organisant les différents modes d’accueil (accueillantes d’enfants, maison communale d’accueil de l’enfance, crèche …), en soutenant les structures et initiatives du secteur associatif, en veillant à la complémentarité de l’offre et en assurant un rôle de coordination des initiatives.

Si l’accueil de l’enfance doit bien évidemment continuer à être largement subsidié par les instances communautaires et régionales, Hannut devrait participer davantage à la construction des projets et comprendre qu’elle dispose d’un atout indispensable pour offrir un accueil de qualité : la proximité.

Quant à la question de l’accueil des enfants de plus de 2 ans et demi, elle doit être pensée en étroite association avec l’école et le tissu associatif local. L’accueil extrascolaire, les centres de vacances doivent être effectivement accessibles à tous les enfants, correspondre aux nouveaux besoins des familles, offrir un accueil de qualité et sécurisé, mettre l’accent sur la formation du personnel de terrain et disposer d’infrastructures adéquates.

Les axes d’action et des propositions pour les mettre en œuvre

Petite enfance (0-3 ans) Développer des structures d’accueil pour tous, de qualité, près de chez soi en rencontrant les besoins des tout-petits et de leurs parents

Ecolo souhaite poser comme objectif sociétal l’ouverture de structures d’accueil de qualité dans les villages, dans pour permettre aux enfants de grandir près de chez eux dans des structures à taille humaine et avec un ancrage local. Ces structures ne peuvent être réservées seulement aux parents qui disposent de ressources financières suffisantes et aux parents qui travaillent. Elles doivent au contraire être accessibles à tous les publics, quelles que soient les situations sociales et professionnelles. Ecolo souhaite favoriser davantage la mixité des publics.

* Garantir aux parents une participation financière dans les frais de garde en fonction de leurs revenus

* Organiser des offres d’accueil ponctuel en finançant les haltes garderies pour faire face aux situations particulières ou urgentes : horaires atypiques, reprise d’une formation ou d’un emploi en urgence, changement de rythme de travail d’un indépendant, maladie d’un enfant, prise en charge d’un proche …

* Financer et développer des services de garde d’enfants malades à domicile qui permettent aux enfants d’être soignés à la maison et aux parents de se rendre à leur activité professionnelle

* Soutenir des initiatives nouvelles, originales ou différentes au sein des milieux d’accueil des communes, en matière d’alimentation, d’environnement, d’ouverture … : découverte de la lecture, de l’art ou de la psychomotricité, association d’une crèche et de logements pour personnes âgées, crèches parentales …

* Faire des milieux d’accueil des partenaires privilégiés pour la promotion des bonnes pratiques alimentaires, en collaboration avec les parents et les acteurs de la santé : menus équilibrés, produits biologiques, fruits et légumes frais de saison …

* Transformer ou rénover les crèches en intégrant les nécessaires économies d’énergie et en veillant à la qualité de l’air et de l’environnement : choix de peintures naturelles, utilisation de produits d’entretien respectueux de la santé et de l’environnement …

* Organiser la concertation entre les différentes structures d’accueil communales de l’enfance (CPAS, ONE, professionnels de la petite enfance, de l’aide à la jeunesse), notamment en ce qui concerne les enfants et les familles en difficultés, afin d’échanger et de coordonner les actions (lors de rencontres ou soirées à thèmes par exemple)

* Organiser la concertation auprès des familles dans lesquelles vit un enfant handicapé, en synergie avec l’AWIPH et l’ONE

* Encourager la formation du personnel dans les milieux d’accueil communaux, notamment via leur participation aux programmes de formation proposés par l’ONE, mais aussi en généralisant les formations sur le genre

Enfance (2 ans et demi - 15 ans) Mener une politique d’accueil extrascolaire de qualité avec les acteurs de terrain (Coordination locale de l’Enfance)

* Coordonner au mieux les activités organisées sur un territoire donné (activités sportives, culturelles …) et organiser les déplacements vers ces activités, via par exemple un ramassage collectif à vélo ou à pied (pedibus)

* Répondre aux besoins des familles en adaptant les horaires des activités d’accueil extrascolaire

* Faciliter l’accueil extrascolaire des enfants : ne pas réserver l’accueil aux seuls enfants de parents qui travaillent, rendre la participation financière accessible et modulable en fonction du nombre d’enfants, voire en fonction des revenus des familles …

* Renforcer l’accès et l’intégration des enfants porteurs de handicap

* Tenir compte des enfants dans les politiques d’aménagement du territoire de la commune (espaces verts, plaines de jeux, trottoirs, terrains de sport …) et dans le plan communal de mobilité (vers les lieux d'accueil extrascolaires, les crèches …)

* Renforcer et promouvoir l’éducation à la santé par le sport, en soutenant le travail de formation des jeunes réalisé par les clubs sportifs, en visant l’accueil de tous et la complémentarité entre disciplines et clubs et en promotionnant l’éducation à la santé par le sport

* Renforcer et promouvoir l’éducation à la santé par l’alimentation durable dans les différents lieux d’accueil extrascolaires de la commune

* Offrir la possibilité aux enfants de bénéficier de vacances accessibles en dehors de Hannut (via les camps par exemple)

Soutenir la parentalité

De plus en plus de familles vivent isolées dans leur quartier ou village et ont besoin d’aide pour faire face aux difficultés vécues avec leurs enfants. Par ailleurs, les séparations de parents sont nombreuses et le nombre de familles monoparentales est en constante évolution (une famille sur quatre en Wallonie). Dans l’écrasante majorité des situations, le parent isolé est une femme. Et très souvent, cette situation est couplée à une situation économique précaire.

* Multiplier et soutenir, quand ils existent, les lieux de rencontre et de parole, les espaces « parentalité » à Hannut et dans les villages

Favoriser la citoyenneté et l’intergénérationnel

La politique communale concerne aussi les enfants ! Ecolo souhaite donc accentuer la participation effective des enfants à la vie locale.

* Favoriser les rencontres intergénérationnelles et interculturelles avec les enfants (ex : initiatives conjointes entre crèches, écoles ou maisons de repos, repas interculturels préparés avec des personnes d’origine étrangères de Hannut …)

Ca bouge !
A chaque réunion, notre groupe se consolide un peu plus... Rejoignez-nous!
Actu ECOLO
Remonter en haut de la page